Faire des Sushis

Atelier sushi/maki  chez Hélène

Préparer des sushis, les makis, c’est pas très difficile mais il faut quand même savoir!

C’est très pratique pour les apéros, les hors d’oeuvre et la gamme est infinie. On peut les faire avec toute sorte de poisson et de légumes

Nous étions réunies autour d’Hélène et de sa fille Alix pour un atelier nommé initialement « sushi », qui en réalité sera un atelier « maki », ce sushi epreparation-des-ingredientsn rouleau spécialité de la cuisine japonaise.

Hélène nous montre une série de livres de cuisine typique  japonaise qui prouve la minutie et la beauté de la présentation

Hélène nous fait découvrir  les accessoires couramment utilisés au Japon pour présenter et façonner l’art culinaire nippon, et nous pouvons ainsi nous extasier devant ce florilège d’emporte-pièces et autres gadgets dignes d’une dinette de fillette, sans oublier les boîtes à bento, ou boîtes à repas (ou à pique-nique) utilisées quotidiennement.

Pour ouvrir cet atelier, nous prenons connaissance des accessoires et produits qui seront utilisés :

  •  un bol d’eau pour humidifier les doigts avant de prélever du riz,
  • des nattes à maki (makisu), en fines baguettes de bambou ou autre reliées par un fil de coton, qui serviront à rouler la préparation,debut-du-rouleau
  • des feuilles d’algues Nori séchées,
  • du riz gluant,
  • du saumon frais, ou autre poisson à chair serrée, ou thon, etc de l’omelette, du concombre, de l’avocat,  du gros radis blanc râpé (daikon), des carottes râpées,des brins de ciboule, du persil, …des graines de sésame, etc

et, pour l’assaisonnement, on utilisera un choix de sauces diverses allant de la classique sauce de soja, le wasabi (qu’il faudra diluer impérativement avec de la sauce soja), en passant par le vinaigre de riz et l’huile de sésame.

Les ingrédients autres que râpés seront détaillés en fines lamelles.

Le riz gluant sera cuit après un trempage destiné à lui faire absorber déjà assez de liquide pour améliorer la cuisson, facilement faite dans un cuiseur à riz.
On l’utilise une fois refroidi. On peut l’assaissonner avec un mélange d’un tiers de sucre pour 2/3 de vinaigre de riz.

On place sur la natte une feuille d’algues, et on étale du riz sur toute la largeur et sur environ 4 cm et une épaisseur d’1 cm maximum. Il faut se mouiller les mains pour ne pas que le riz colle aux doigts.on-roule

Puis on dispose en longueur sur le riz, au choix, les ingrédients disponibles.

Une fois garnie, la feuille d’algue sera roulée en prenant la natte-support comme moyen d’enroulement, sans toutefois enrouler la natte, au travers de laquelle on pousse la feuille d’algue. On roule en glissant.

Il ne reste plus qu’à humecter la partie libre de la feuille d’algue pour fermer le maki (comme pour une cigarette roulée maison).
On met au frigo et ensuite, on découpe le maki en petits morceau, on choisit la sauce le-rouleau-a-couperd’accompagnement, et on déguste.

C’est délicieux et on trouve maintenant la plupart des ingrédients en super marché et c’est facile à préparer.

sushi
On peut aussi trouver tous les ingrédients asiatiques à:

 7 Impasse Paul Langevin, 28300 Mainvilliers
Téléphone :02 37 21 70 16
Cela peut vous être utile pour parfaire votre approvisionnement…du soleil levant.

 

 

1 réponse à Faire des Sushis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *