Taille des rosiers

le jardinier devant le rosier vigoureux AVANT

Nous étions donc tous réunis le samedi 17 mars. Hélas, le soleil était absent et la température presque hivernale. C’est donc avec détermination que nous avons appris notre leçon de taille printanière de rosiers.

le rosier chétif taillé

Nous avons d’abord attaqué un rosier un peu chétif qui s’était étale en longueur. La taille a été radicale. En voici la photo. On le photographiera de nouveau cet été pour voir le résultat de cette coupe drastique. Ensuite, nous avons appris des rosiers vigoureux poussant contre un mur. D’abord ne pas trop tailler les rosiers très vigoureux car ils risquent de mourir si on les taille trop. N’enlever au maximum qu’un tiers du rosier.

Le vigoureux APRES

Ne jamais mettre de liens autour ou dans un arbuste : les branches se tassent les unes sur les autres et celles de l’intérieur n’ont pas de lumière.
Couper tout de suite les branches qui gênent et ne pas attendre qu’elles se cassent ou gênent encore plus.
Le trou se rebouchera tout seul.

Commencer par tailler l’intérieur du rosier (comme presque toutes les plantes d’ailleurs).
Enlever donc les branches qui s’entrecroisent.
Les racines se sont développées en fonction de la quantité de branches. Si on en coupe trop la 1ère année, le rosier va faire beaucoup de branches l’année suivante.

C’est « l’œil » le plus haut qui démarre le 1er donc plus on taille bas, plus le rosier redémarrera du  bas . La branche qui se forme partira dans la même direction que « l’oeil » .
Il faut tailler à 3 ou 5 « yeux » du bas selon la vigueur du rosier

Pour les rosiers grimpants enlever 2 à 3 vieilles branches au centre par an pour donner de la lumière (celles qui forment la charpente). Mais pas plus d’un tiers par an. Couper ces branches à 30/40 cm du sol. Des jeunes repousseront. Faites courir les autres sur le support à l’horizontale.

le public attentif

tout ouïe

Pour les rosiers à palisser enlever les branches de devant . En ce qui concerne les branches latérales, les rabattre à 3 yeux . L’été quand la fleur fane, on la coupe tout de suite et il y aura des fleurs beaucoup plus souvent (sinon elles continuent à pomper la sève).

Petits rappels pour l’ensemble de votre jardin

Arbres fruitiers : si possible les limiter à 2 mètres pour pouvoir cueillir les fruits.

Lierre : le couper au pied des arbres. En retirer un morceau de 1 cm puis le laisser sécher (ne pas risquer d’abîmer l’arbre ou le mur sur lequel il grimpe, attendre pour le retirer qu’il soit totalement sec).

Plantes gélives : ne jamais tailler si la plante est gelée. Attendre que quelque chose démarre avant de couper, sinon la pourriture va rentrer dans la tige et descendre jusqu’à la racine).

Boutures : épater les branches, c’est à dire, « déchirer » la brindille à l’endroit d’une fourche pour qu’il reste une partie ouverte qui reprendra.

Arbustes  : tailler les branches à l’intérieur du buisson (on ne doit pas voir où on est passé).
floraison printanière (tel le forsythia) se taillent après la floraison
persistants : la taille intérieure (cf ci dessus) peut se faire toute l’année.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *